Jeux vidéo et écrans

MON ADO EST-IL ACCRO AUX ÉCRANS ?

La gestion du temps d’écran donne des maux de tête à bien des parents. Il est tout à fait normal de se questionner sur l’usage que nos ados font des médias sociaux ou des jeux vidéo. Comment encadrer le temps d’écran de son ado? Comment détecter les signes avant-coureurs de la cyberdépendance ? La ligne Parents de Tel-Jeunes répond à beaucoup des questions qu’on peut se poser en lien avec l’utilisation des écrans chez les jeunes de 12 à 17 ans.

LES ÉCRANS, SOURCE DE CONFLITS ?

Pour toutes sortes de raisons, l’utilisation des technologies est fréquemment source de conflits entre l’adolescent et ses parents. Le jeune se sent incompris et le parent se sent impuissant de sorte que ni l’un ni l’autre n’arrive à faire valoir ses arguments.

Pour avoir une conversation bénéfique et utile, le parent aurait tout avantage à se mettre dans la peau du jeune et à s’intéresser à l’usage que ce dernier fait des écrans et aux raisons qui le poussent à passer autant de temps sur les médias sociaux ou à jouer aux jeux vidéo.

Dans un contexte de pandémie et de confinement, il est bon de se mettre dans la peau de votre ado et de faire preuve de plus de souplesse puisque les contacts en personne sont limités. Il est tout à fait normal que le jeune cherche à passer plus de temps sur les médias sociaux pour garder contact avec ses amis.

Entretenir ses amitiés ou se faire de nouveaux amis serait la principale source de motivation des ados à être présent sur les réseaux sociaux. Rappelez-vous les nombreuses heures passées au téléphone avec vos amis lorsque vous étiez jeunes ! Il est aussi intéressant de se questionner, en tant qu’adulte, sur sa propre utilisation des écrans et de montrer l’exemple.

DES SIGNES À SURVEILLER

Que ce soit pour des fins scolaires ou récréatives, les ados de 12 à 17 ans passent en moyenne 7,5 heures par jour devant des écrans. De cette somme, environ 5 heures sont consacrées à l’utilisation des médias sociaux.

L’usage des écrans devient problématique lorsqu’un changement de comportement s’opère chez votre ado. Si ce dernier ne s’intéresse plus autant qu’avant à ses loisirs préférés, qu’il passe tout son temps libre devant un écran, s’il ne veut plus participer aux activités en famille ou qu’il se fâche lorsque vous mettez des limites, il pourrait s’agir de signes de cyberdépendance.

Un usage excessif des écrans peut avoir également un impact négatif sur la quantité et la qualité du sommeil, la qualité de ses relations interpersonnelles et sur les résultats scolaires.

COMMENT BIEN GÉRER LE TEMPS D’ÉCRAN

Interdire complètement l’utilisation des écrans n’est pas la meilleure solution. L’idéal serait d’apprendre à votre adolescent à évaluer lui-même sa consommation et l’aider à fixer des limites saines. Ainsi, vous agirez plutôt à titre d’allié aux yeux de votre ado.

Posez-lui quelques questions qui portent à réflexion :

  • As-tu des sources de plaisir et d’intérêt en dehors des écrans ?
  • Te sens-tu capable de passer moins de temps sur ton écran si tu as quelque chose de plus important à faire ?
  • Te sens-tu en contrôle face aux écrans ?
  • Est-ce que tu t’ennuies lorsque tu n’as pas accès aux écrans ?

Afin de modifier les habitudes de consommation de votre adolescent et en venir à une utilisation plus équilibrée, vous pourriez dresser ensemble une liste des priorités qui passent avant les médias sociaux ou les jeux vidéo (travaux scolaires, souper en famille, pratique de soccer, etc.)

Vous pourriez créer un environnement propice à la réduction du temps d’écran en réservant des moments pour du temps en famille lors duquel personne, ni enfant ni parent, n’aura accès à son écran et en limitant l’usage des écrans dans la chambre à coucher après une certaine heure.

Le fait de vous intéresser à ce que votre jeune fait sur son téléphone ou au jeu vidéo auquel il joue aidera votre ado à rester plus connecté avec la réalité.

Si vous avez des doutes quant à la dépendance de votre adolescent face aux écrans, vous pourriez en discuter avec un professionnel de la santé ou contacter la Ligne Parents pour demander de l’aide.

Vous pouvez visionner les capsules vidéo sur l’impact des médias sociaux et la dépendance aux jeux vidéo.